Les visages de l’apprentissage

Les visages de l’apprentissage

28 avril 2021 0 Par Povoski

Les visages de l’apprentissage

L’apprentissage est une partie très importante de la vie. Il ouvre la voie au développement et à la croissance des individus. C’est également un rouage essentiel qui influence le succès d’une activité donnée. C’est dans cet esprit que nous allons examiner les différents aspects de l’apprentissage.

Fondamentalement, l’apprentissage est l’ingestion de compréhension, de connaissances, de compétences, de valeurs et de préférences fraîchement acquises. Il comprend également la manipulation de diverses formes d’information. Il fait partie de la routine quotidienne exécutée par les animaux, certaines machines et, bien sûr, les êtres humains. Il est un fait que l’apprentissage s’effectue par le biais de diverses voies d’éducation et de développement personnel. Il peut être déclenché par la motivation ou l’orientation vers un objectif.

L’apprentissage revêt de nombreuses formes, la première étant l’apprentissage non associatif simple. L’habituation en est un bon exemple : une personne voit sa réponse comportementale et psychologique diminuer après une exposition répétée à un stimulus pendant un certain temps. La sensibilisation est une autre forme d’apprentissage non associatif qui met en évidence une augmentation progressive de la réponse après une exposition constante à un stimulus.

Vient ensuite l’apprentissage associatif qui implique une interaction avec un élément distinct et séparé afin d’obtenir une compréhension et une compétence. Le premier sur cette liste est le conditionnement opérant qui utilise simplement les conséquences afin de façonner la forme et l’occurrence du comportement. Le conditionnement classique, dans lequel un stimulus neutre est associé à un autre stimulus ayant une certaine signification, fait également partie de cette forme.

L’apprentissage peut également être qualifié d’observationnel, social, vicariant ou de modélisation. Il implique l’observation, la rétention et la reproduction de nouveaux comportements vus par d’autres personnes. On dit que l’apprentissage par l’observation est une composante essentielle du développement de l’enfant, en particulier dans les situations où l’autorité joue un rôle important. En fait, les meilleurs modèles de comportement sont ceux qui ont un an ou deux de plus.

L’apprentissage peut également avoir lieu pendant l’enculturation. Celle-ci est définie comme le processus par lequel les individus absorbent les valeurs et les comportements nécessaires et appropriés tels qu’ils sont requis par la culture à laquelle ils appartiennent. Des personnes importantes comme les pairs et les parents contribuent à façonner ces valeurs et préférences. Une fois que le processus s’avère positif, la compétence de la langue et des rituels de la culture est atteinte.

Il existe une technique connue sous le nom d’apprentissage par cœur. Elle met l’accent sur la mémorisation du matériel afin que l’individu se souvienne du matériel de la manière exacte dont il a été entendu ou lu. L’apprentissage par répétition est le principe dominant puisqu’une personne peut facilement se souvenir de la signification du matériel une fois qu’il est répété un certain nombre de fois. La présence de l’apprentissage par cœur est bien documentée dans divers domaines tels que les mathématiques, la religion et la musique.

Les technologies avancées peuvent contribuer à l’apprentissage. On le constate dans les environnements où les gens acquièrent des connaissances et des informations au moyen d’outils multimédias. L’apprentissage électronique est également une méthode courante utilisée pour améliorer l’apprentissage via Internet et les ordinateurs en réseau. L’apprentissage amélioré se produit lorsqu’un apprenant participe dans le cadre de l’apprentissage électronique.

Le jeu est une activité qui n’a pas nécessairement de but mais qui est néanmoins pratiquée spécifiquement par les enfants afin d’améliorer leur fonctionnement et de renforcer leurs capacités d’apprentissage. Il a été considéré au fil des ans comme le langage universel avec lequel les jeunes communiquent. Il a également été distingué pour faire partie non seulement du monde de l’apprentissage humain mais aussi de celui de nos amis les animaux.